1_Top-1-suzusan-clothes
1_Top-2-suzusan-clothes
1_Top-3-suzusan-clothes
1_Top-4-suzusan-clothes
1_Top-5-suzusan-clothes

Textile et design japonais d’Arimatsu, Japon – Suzusan

Les racines du label se trouvent dans la ville japonaise d’Arimatsu, où la famille Murase affine les textiles avec la technique traditionnelle du shibori depuis plus de 100 ans. La famille Murase, qui en est aujourd’hui à sa cinquième génération, considère le shibori comme un héritage culturel qui doit être maintenu avec une passion sans fin et un engagement envers la perfection. Afin de mettre un terme au déclin de l’artisanat shibori observé au cours des cinq dernières décennies, ils tentent de donner à la technique une pertinence plus contemporaine en développant de nouvelles procédures innovantes et des créations modernes.
Le shibori est une technique traditionnelle japonaise de finition des textiles, utilisée dans le pays depuis plus de 400 ans, qui consiste à affiner les tissus par un travail manuel extrêmement complexe. Dans cette technique, des parties de la surface du textile sont attachées, cousues ou pliées avant la teinture. Grâce à cette manipulation minutieuse des textiles, la teinture ultérieure permet d’obtenir des dégradés et des contrastes de couleurs fluides, voire des motifs et des structures tridimensionnels. Le processus de production est resté pratiquement inchangé au fil des siècles et rappelle la chaîne de production d’un village. Avant d’être achevé, un textile passe généralement par quatre ou cinq paires de mains différentes. Traditionnellement, le shibori était utilisé sur les tissus de soie et de coton, qui étaient ensuite transformés en vêtements japonais typiques tels que les kimonos.
Hiroyuki Murase, directeur de la création de suzusan, est le fils aîné de la famille Murase. Il a étudié l’art à l’université pour les arts créatifs de Farnham Surry ainsi qu’à la Kunstakademie de Düsseldorf. Grâce à la distance qui le sépare du Japon, Hiroyuki a pu développer une conscience accrue de l’œuvre de sa famille, si riche en traditions. En 2008, il a fondé le label suzusan à Düsseldorf avec l’intention de placer l’artisanat japonais dans un contexte contemporain. Il a créé des collections de mode haut de gamme qui seront produites par sa famille au Japon. Cette initiative a contribué à faire revivre l’artisanat shibori, qui avait connu un déclin pendant une décennie. Aujourd’hui, des jeunes travaillent à nouveau de manière traditionnelle dans les ateliers artisanaux d’Arimatsu. Ils enrichissent les vêtements exclusifs faits de fils fins avec des motifs individuels modernes. Suzusan vend le label à un ensemble de clients internationaux sélectionnés en Europe, aux États-Unis, en Autriche et en Asie.